Le confinement est l’occasion pour les travailleurs indépendants de se pencher sur certaines tâches qu’il est généralement difficile de mener à bien, le plus souvent par manque de temps ou d’organisation. Nous vous donnons ici une liste de tâches à accomplir durant le confinement.

Développez votre image et e-réputation

Votre site web

Votre design est-il au goût du jour ? Votre description représente-t’elle toujours aussi bien votre business ? Les TJM sont-ils mis à jour ? Est-il facile et intuitif de se balader sur votre site web pour trouver ce que l’on recherche ? Est-il optimisé pour apparaître sur les moteurs de recherche ? Autant d’éléments sur lesquels vous pencher pour optimiser votre reprise d’activité.

Ecrire un article de blog

Le confinement favorise la lecture, c’est donc le moment de tirer profit du temps libre des lecteurs pour démontrer votre expertise et écrire des articles ciblés sur des blogs. Donnez envie à de potentiels clients de faire appel à vous en éveillant leur curiosité et en les aidant à en savoir plus sur certains sujets que vous connaissez bien.

Mettez votre comptabilité à jour

Faites le point sur vos créances

Avez-vous des factures dont vous aviez abandonné la demande de paiement ? Vous avez désormais le temps d’initier une procédure de recouvrement. Si vous avez besoin d’aide, en cette période de confinement, Aria vous offre le recouvrement de vos factures gratuitement, par conséquent n’hésitez pas à nous envoyer vos factures et impayés.

N’oubliez pas vos cotisations

Il n’est pas rare d’oublier de compter les cotisations et dépenser plus qu’il n’aurait fallu, alors profitez du calme pour bien séparer la somme des cotisations (URSSAF, etc…) du reste, afin de ne pas avoir de mauvaise surprise. Aria vous aide également à prévoir ces dépenses en les mettant de côté pour vous.

Réfléchissez à vos statuts

Peut-être vous êtes-vous rendu compte récemment que votre statut ne correspondait pas au mieux à votre activité. Ou peut-être êtes-vous micro-entrepreneur et voulez réfléchir dès maintenant à la suite des événements, lorsque vous aurez dépassé ce seuil. Quelques questions à se poser pour choisir le bon statut :

Quelle est la nature de votre projet ? Nécessite-t’il des fonds importants ?

Est-ce votre activité principale ou secondaire ?

Avez-vous un patrimoine à protéger ?

Quel niveau de rémunération visez-vous ?

Répondre à ces questions vous permettra de mieux définir quels statuts correspondront le mieux à votre activité.

Formez-vous

En ce moment les offres de formations gratuites ou à tarifs promotionnels pullulent sur internet. Vous pouvez utiliser des formations pour renforcer une compétence ou en acquérir une nouvelle, amorcer une nouvelle activité. Plusieurs plateformes proposent des formations spécifiques pour les indépendants, telles que OpenClassrooms, Digi Atlas, ou encore Le Wagon pour apprendre à coder. Le site web de Amédée notamment propose les meilleures formations pour freelances en 2020. Faites régulièrement une veille pour découvrir de nouveaux outils pouvant servir à votre activité (développement, graphisme, etc…).

En tant qu’indépendant, vous avez également des droits à la formation. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez vous rendre sur la page du service public et voir sous quelles conditions vous pourriez bénéficier du financement total ou partiel de vos formations.

Développez votre réseau

Faites jouer le bouche à oreille, parlez à vos proches de votre activité. Votre famille ou vos amis auront sûrement des connaissances qui pourraient bénéficier de vos services, même en ce temps de crise. Il est également temps de vous mettre en valeur sur les réseaux sociaux. Prenez le temps de créer du contenu original et mettez à profit l’augmentation de l’audience moyenne sur les réseaux pour vous faire remarquer. Aria vous prépare un article dédié au développement de votre réseau avec des astuces claires et originales !